Suivez-nous...

Le portrait de Bastien Sauvage

Peux-tu nous résumer ton parcours sportif en quelques lignes ?


Faisant partis d'une famille de sportif , j'ai débuté le ski très tôt, à 4 ans je prenais déjà ma première licence au club de ski nordique de Villard-de-Lans pour suivre les pas de ma plus jeune sœur Laurane qui pratiquait le ski de fond depuis quelques années déjà. Je suis donc passé entre les mains de plusieurs entraîneurs , bénévoles ou agréés, qui ont su me supporter , mais surtout me tirer vers le haut et me faire apprécier encore plus pleinement la pratique cette discipline exigeante. Lors de mes premières compétitions , j'étais alors « super-super poussin » , je concourrais avec la plus petites catégorie , celle des poussins qui avait 2 ou 3 ans de plus que moi, déjà envieux de revêtir un dossard. Depuis cette envie dévorante n'est jamais partie , j'ai évolué de fil en aiguille avec le soutien de mes parents qui se sont toujours beaucoup impliqués dans notre  sport. Les possibilités que nous offre les structures telles que les classes sportives ou la section sport étude au seins de l'établissement Jean Prevost à Villard de lans m'ont permis de continuer à m'exprimer, progresser et m'épanouir pleinement, ce qui m'a permis également de faire un choix entre le ski de fond et le biathlon lors de mon entrée au comité du Dauphiné. L'alliance de l'effort intense que demande le ski et de la concentration ainsi que de la précision qu'oblige le tir, m'ont fait pencher pour le biathlon. Depuis tout petit j'ai donc évolué sur des compétions régionales et nationales et j'espère avoir très prochainement l'opportunité d'aller me confronter aux circuits internationaux. L'exigence des entraînements et des compétitions qui augmentent au fur et à mesure des années n'ont pas su avoir raison de moi , car le plaisir est toujours là !




Un de tes meilleurs souvenirs au club de Villard-de-Lans ?


Les goûters de fin de saison ! Il n'y as rien de mieux que de se réunir autour d'un table remplie de délicieux gâteaux et autres gourmandises concoctées par les parents (et parfois les enfants!) après une bonne après-midi de ski et de rire avec le soleil, la neige et les copains dans la plaine de bois barbu pour clôturer une saison pleine d'émotions ! Même si il fallait parfois être rapide pour pouvoir en profiter parce qu'il ne fallait pas longtemps à toutes nos petites mains pour vider les plats !




Une note d’humour : ton pire souvenir ? ou alors une belle anecdote croustillante ?


Une course en classique en Chartreuse , alors que je prenais le départ , mes deux ski m’ont fait la surprise de ne pas vouloir passer le portillon de départ alors que mes jambes étaient bel et bien parties pour , j'ai donc finis la tête dans le chronométrage et avec les spatules de mes skis plantées sous l'horloge après 1 petit mètre de course … Encore heureux que j'avais bien reconnu la piste au préalable ! Oups , j'avais oublié de jeter un œil sur le départ ... Ce qui m'as coûté un aller retour supplémentaire , puis finalement un cri d'Ours de notre super coach Vincent Ducordeau qui m'a étonnement remis dans les bonnes traces et à toute vitesse ! Une course à oublier, mais des bons souvenirs qui me font rire aujourd'hui et me rappelle de toujours me méfier du chrono !